Love parade

Décors du char franco-allemand

Jean-Marie BESLOU, architecte DPLG

surface projet : 15m²
estimation : 4 300,00 € HT
mission : concours
situation : Paris-Berlin
livraison : 2002

«l’architecture sera molle et poilue» avait dit un jour Salvador Dali. peut-être alors ne pensait-il pas si bien dire... c’est sur cet étonnant constat prémonitoire que se développe ce projet pour la love parade. Tout comme un amour qui se construit, s’échafaude, le char de la love parade est sujet à une gestation architecturée, dans laquelle art (archè) et technique (tektonikos) se complètent pour former à l’image de notre un objet sensuel et hybride, souple et fluide, mou et poilu...le décor du char de cette love parade 2002 s’organise autour de l’idée d’un amour physique et ludique, contemporain et prudent. de ces notions découle une représentation spatiale de l’amour particulièrement vivante et exagérée avec le latex comme élément principal. Quatre personnes habitent un énorme préservatif stylisé dans lequel ils dansent et s’agitent tels des spermatozoïdes pour enfin déformer les parois protectrices de la membrane. cette matière naturelle tendue et translucide est suspendue sur toute la longueur du char à une structure de type échafaudage de chantier.un système caoutchouteux-pilleux parcourt le lombric sensuel et contribueen partie à sa suspente tout en évoquant l’aspect cru et nu de l’acte physique.une trame d’oeillets ponctue l’ensemble de l’objet architectural, permettant ainsi le maintien de celui-ci dans l’espace programmé (10x1.5x2.5 mètres) et l'aération nécessaire aux quatre spermato-figurants. l’ensemble survole un champs de 1200 préservatifs verts.